La capitale des « gaules » en émoi : « Bruno Gollnisch montre ses fesses au Conseil régional » selon la formule circonstanciée du site www.lyoncapitale.fr. Quel est donc le fondement de cette affirmation ? Le conseiller régional FN, tout en nuance et finesse depardiesque, cherchait alors à critiquer les subventions du Conseil régional attribuées à la culture qu’il juge exagérées.

Question d’algèbre : sachant que le conseiller a souhaité montrer les « deux parties charnues formant le derrière de l’homme«  (in www.linternaute.com) mais n’en a en réalité dévoilé qu »‘un peu (…), on a vu le haut de [ses] lombaires » (sic, in www.leparisien.fr), et qu’en première approximation nous considérons qu’il n’a montré que la moitié de ses deux hémisphères, combien de paires de fesses a t-il dévoilé aux rhônalpins ébranlés ?

Réponse : 2 X 1 demi-fesse = 1/2 paire de fesses. Rappelons néanmoins à nos lecteurs que « Le tout est plus que la somme des parties« . Ouf !

En fait, Bruno Gollnisch s’est tout simplement trompé de lieu. La preuve ici (cliquer donc sur le séant contestatire) :

MISE À NU dans Actu fesses-citrouilles

Photo : http://www.humour-blague.fr/blagues/fesses-citrouilles.jpg