Eut égard aux articles nombreux pondus cette année par l’équipe rédactionnelle de Sacré blogueur ! et à la qualité de leur contenu, la direction a bien voulu consentir à accorder une quinzaine de jours de congés annuels à ses contributeurs.

Aussi vous aurez le loisir de méditer sur le sens caché de l’allégorie centrale de la mire de votre blog préféré durant ces quelques jours d’absence cruelle. Mais « le tourment de la présence [n'] est [-il pas] pis que celui de l’absence » (Djâmi)  ?

miresacreblogueur1.jpg